Login
Belgique (Wallonie)

ULTRATOP ANALYSE DES HITS 2003 - SINGLES


Flandres
LES « IDOLES » QUATRE FOIS NUMERO 1 !
SPRING ET KIDS AU SOMMET !
LE R&B EN TETE


La vente des singles a de nouveau fortement baissé en 2003. Cela c’est également fait ressentir au nombre de disques d’or et de platine. En 1998, la moitié du top 100 avait obtenu au moins un disque d’or ; l’an dernier, il ne s’agissait plus que de 40%. En 2003, on atteint même pas les 30%. Un titre s’est pourtant distingué, même si on ne peut pas comparer ça au nombre vendu par Las Ketchup en 2002 par exemple. Underdog Project vs. Sunclub signe le plus gros tube de l’année avec « Summer Jam 2003 ». Le single a été numéro 1 pendant neuf semaines (le record de l’année), a été double platine et s’est vendu presque deux fois plus que le numéro 2. Il s’agit d’un produit belge en partie et dès lors le premier single belge à devenir numéro 1 de l’année depuis la création d’Ultratop, brisant par la même occasion les records obtenus par la première chanson de Big Brother et « Désenchantée » de Kate Ryan qui avaient obtenu la deuxième place en 2000 et 2002.

En général, les singles belges se sont assez bien défendus en 2003, tout du moins en ce qui concerne leur participation au top 100. Celle-ci était de 25% l’an dernier, tandis que la participation atteint les 35% cette année. Cette augmentation est principalement due aux quatre « Idoles » qui ont réalisé tube après tube depuis l’été. Le vainqueur Peter Evrard termine en deuxième position dans le top 100 ; ses collègues Wim Soutaer, Natalia et Brahim se retrouvent également dans les hautes sphères du classement. Tous les quatre ont eu un numéro 1. Mais ils n’étaient pas les seuls artistes belges à se retrouver en tête du classement. Pas moins de huit des douze numéros 1 étaient belges ! Le chanteur de Arid, Jasper Steverlinck a sorti en début d’année un tube immense avec « Life on Mars » et a réalisé le record du premier single belge à rester huit semaines en première position ; record battu quelques mois plus tard par Underdog Project. Le rock belge est par contre totalement absent du classement des singles. Quelques semaines après Jasper Steverlinck, c’est Spring qui resta également huit semaines en tête de classement, devenant ainsi le premier single en flamand à rester aussi longtemps numéro 1 depuis le début de l’Ultratop en 1995. Le groupe d’ados s’est octroyé pas moins de trois tubes dans le top 10 et représente, avec les « Idoles » la sensation musicale de l’année. K3 et M-Kids ont également eu deux gros tubes et Eurosong for Kids a produit trois succès, parmi lesquels celui de Xink!. Le top 10 flamand a donc principalement été dominé par des artistes visant un public d’enfants et de jeunes. C’est Dynamite qui a livré le tube « gimmick » annuel, Mama’s Jasje reste la valeur sûre qui s’oppose au marché enfants/idoles et les Gantois de Biezebaaze représentent l’unique nouveau groupe flamand important. Ce sont ainsi quatorze singles flamands qui se retrouvent dans le top 100, ce qui est encore mieux qu’en 2002 avec déjà 10%. Hormis Underdog Project, on ne retrouve pas d’autre groupe dance belge dans les hautes sphères du classement. Milk Inc., Sylver et Jessy ont bien eu quelques tubes, mais moins flagrants qu’avant. Kira se fait remarquer en tant que nouvelle chanteuse dance. Quant à Kate Ryan, omniprésente en 2002, on ne retrouve plus trace d’elle… à moins que ce ne soit le calme avant la tempête en 2004.

En dehors des singles en flamand et de la dance, d’autres artistes nationaux ont également été repris dans le classement. Il y a eu Jasper Steverlinck, mais aussi Koen Wauters qui, avec Sarah, a obtenu son tout premier numéro 1 dans l’Ultratop. Raffaele a réitéré le succès de l’année passée, Urban Trad a presque gagné le Concours Eurovision et a obtenu un disque d’or, Helmut Lotti a chanté avec Freddy Birset, les Booming People ont réalisé un tube gigantesque avec « Chihuahua » juste avant l’été et Belle Perez occupe trois places dans le top 100 et nous a fait danser tout l’été sur « Enamorada ».

Il y a eu comme d’habitude quelques tubes venant de nos voisins du Nord. On en retrouve quelques-uns uns parmi les membres d’Underdog Project vs. Sunclub, et le chanteur de l’ex-Volumia!, Xander De Buisonjé s’est également bien défendu en solo. Tiësto à mis le feu dans les clubs et Veldhuis & Kemper ont réalisé un succès surprenant avec « Ik wou dat ik jou was ». Alors que l’année passée Las Ketchup fit chanter le soleil après l’été, cette année, Booming People et DJ Bobo l’on fait avant l’été. Les jeunes groupes pop vont et viennent, c’est comme ça, mais cette année, seuls Blue et Girls Aloud ont laissé une bonne impression dans le classement. En 2003, ce sont surtout les artistes solos tels que Robbie Williams, Gareth Gates ainsi que Justin Timberlake et Christina Aguilera qui ont fait valoir le genre pop. Pink, qui avait réussi le pont entre la pop et le rock l’an dernier, est toujours suivie dans cette voie par Avril Lavigne. Pas de super-tubes à proprement parler bien que Busted et Stacie Orrico se sont ajoutées au genre.

Nena a réalisé le come-back le plus remarqué en ressortant, avec Kim Wilde, un de ses vieux tubes allemands. Vingt ans après son premier numéro 1, elle a presque réussi à atteindre une nouvelle fois la première position. Céline Dion est l’unique valeur sûre à avoir obtenu une première place en 2003, tout comme Eminem qui, depuis quelques années, est omniprésent dans les classements. Le genre R&B et rap a très bien marché cette année. D’ailleurs, presque tous les artistes qui ont percé cette année, appartiennent à ce genre de musique. C’est flagrant dans le top 10. En dehors des sept singles belges, on retrouve les nouveaux noms du R&B tels que Lumidee, 50 Cent et Black Eyed Peas. Les hits de Sean Paul, qui a introduit la dance jamaïcaine dans le R&B, de Big Brovaz et de Beyoncé du groupe Destiny’s Child prouvent que l’année fut hip-hop. Cela n’a pourtant pas nuit à la dance puisqu’on a entendu Tiësto, Benny Benassi ainsi que le nouveau venu Panjabi MC avec ses bhangra-beats. C’est le rock qui est le grand absent de l’année. Moloko a réalisé un joli score avec son mix de dance/pop et Evanescence a fait sa grande entrée. Environ 45% du top 100 de cette année et composé de nouveaux artistes ; un peu plus que l’année dernière, mais moins qu’en 2001.

Sam Jaspers

Wallonie
STAR ACADEMY & CO. DOMINENT ENCORE !
PRES DE LA MOITIE DU CLASSEMENT EST EN FRANCAIS !
LE R&B REVIENT EN FORCE !


La vente des singles a de nouveau fortement baissé en 2003. Cela c’est également fait ressentir au nombre de disques d’or et de platine. Alors qu’en 2002, la moitié du top 100 avait obtenu au moins un disque d’or, il ne s’agit plus à peine que de 30% en 2003. Contrairement à l’an dernier où Las Ketchup avait obtenu cinq disques de platine, le numéro un de cette année n’émerge pas vraiment du lot. « Le frunkp » d’Alphonse Brown a obtenu un disque de platine et peut être considéré comme le meilleur single vendu de 2003. Le single a été numéro 1 pendant cinq semaines ; une semaine de moins que l’actuel numéro 1 de Tragédie.

Le classement 2002 était dominé par la Star Academy ; cette année encore, les académiciens s’en sortent très bien puisque la gagnante Nolwenn Leroy a décroché la première place. En 2003 il ne reste plus que Jenifer de la StarAc 1. La Star Academy, « A La Recherche De La Nouvelle Star » et autres émissions similaires ont produits de nouveaux noms tels que Nolwenn Leroy, Jonatan Cerrada, Thierry Amiel, Houcine et Chimène Badi. Mais il faudra encore attendre avant de voir si les académiciens de la troisième saison arriveront également à se faire valoir en 2004. Alizée et Lorie se sont bien défendues alors que la plupart des nouveaux venus du classement sont du genre pop. Lorie a été numéro un pendant cinq semaines cet été avec « Sur un air latino ». Les valeurs sûres se sont fait rares cette année. Seul Florent Pagny a signé un gros tube à la première place et Pascal Obispo et Céline Dion ont également bien marché. Le plus surprenant dans le classement est le retour du r&b et du rap. Même si ce genre monte fort depuis quelques années, il n’y avait qu’un seul titre de ce genre dans le top 100 de l’an dernier. Cette année, on remarque la percée de Willy Denzey mais surtout celle de Diam’s et de Tragédie. Curieux de voir s’ils auront réussi à se maintenir en 2004. On remarque quelques nouveaux noms dans le genre softrock : Raphael, Mickey 3D, mais surtout Kyo, qui s’installe dans le top 100 avec trois titres. Au total, ce sont plus de 45% de chansons francophones qui constituent le top 100, ce qui maintient le haut niveau de l’an dernier. On en retrouve même six dans le top 10 (un de plus qu’en 2002) !

On ne retrouve pourtant pas beaucoup d’artistes belges dans le classement. Heureusement qu’Urban Trad a presque gagné le Concours Eurovision : le groupe réalise ainsi le plus gros tube Eurovision belge depuis « Dis oui » de Mélanie Cohl. L’émission « A La Recherche De La Nouvelle Star » en France a permis à Jonatan Cerrada de devenir une idole pour les jeunes. Booming People a enregistré une nouvelle version de « Chihuahua » et a ainsi signé un énorme tube de l’été. Tout comme « Plantation » de Kana. Pas grand chose à signaler par contre au niveau de la dance si ce n’est Benny Benassi, les nouveaux bhangra-beats de Panjabi MC et le tube de Underdog Project vs. Sunclub, qui termine d’ailleurs deuxième du classement annuel.

Les jeunes groupes pop vont et viennent, c’est comme ça, mais cette année, seul Blue aura laissé une bonne impression dans le classement. En 2003, se sont surtout les artistes solo tels que Robbie Williams, Gareth Gates et surtout Justin Timberlake et Christina Aguilera qui ont fait valoir le genre pop. Pink, qui avait réussi le pont entre la pop et le rock l’an dernier, est suivie dans cette voie par t.A.T.u. Pas grand chose à signaler si ce n’est l’arrivée de Stacie Orrico dans le genre.

Phil Collins a réalisé un come-back surprenant puisqu’il s’est placé, pour la première fois depuis la création d’Ultratop, dans le top 10 en début d’année. Les neveux de Michael Jackson, les 3T, on fait leur retour après plusieurs années d’absence grâce à la reprise de Lionel Richie « Stuck on you ». Dido s’est confirmée et Eminem reste omniprésent dans les classements. Le r&b et le rap ont très bien marché cette année. Presque tous les nouveaux venus sont de ce genre : 50 Cent, B2K, Lumidee et Sean Paul qui a introduit la dance jamaïcaine dans le r&b. Si on prend en plus les hits de Black Eyed Peas, de Big Brovaz et de Beyoncé du groupe Destiny’s Child, on comprend que l’année fut hip-hop !

Au total, ce sont cette année près de 45% de nouveaux artistes présents dans le top 100, ce qui est un peu plus que l’année passée.

Sam Jaspers

Belgique (Flandre) Allemagne Australie Autriche Danemark Espagne Finlande France Italie Norvège Nouvelle-Zélande Pays-Bas Portugal Suède Suisse
nederlandsenglish
LOGIN
MOT DE PASSE
Mot de passe oublié?