Login
Belgique (Wallonie)

ULTRATOP ANALYSE DES HITS 2005 - SINGLES


WALLONIE

SINGLES : CRAZY FROG, ILONA MITRECEY, PINOCCHIO ! PLUS DE LA MOITIE DU CLASSEMENT EN FRANÇAIS !

Peu de disques d’or, et encore moins de platine, ont été décernés aux singles en 2005. L’an dernier, seul un quart du top 100 avait été récompensé, ce qui était déjà très peu. Cette année, ce sont à peine une dizaine de singles qui se sont vu récompenser. Toutefois, le numéro un de l’année s’est retrouvé disque de platine à plusieurs reprises. L’honneur revient à « Axel F » de Crazy Frog. La grenouille est restée le plus longtemps à la première place pendant treize semaines et pose ainsi l’empreinte des novelty acts (personnage ou refrain récurrent) sur les classements de cette année. On retrouve d’ailleurs en 2 Ilona Mitrécey qui a dominé à son tour le classement pendant douze semaines et qui a presque réussi à sortir un deucième numéro. Dans le même genre, on a pu remarquer Pinocchio, Jumpy, Akon et Jean Dujardin.

Comme c’est devenu l’habitude, cette année aussi à vu naître quelques noms de la Star Academy & Co. Les plus remarqués ont été Grégory Lemarchal et Amel Bent. Cette dernière s’est maintenue pendant sept semaines à la première place et termine troisième dans le classement annuel. Chimène Badi et Matt Pokora se sont également bien défendus.

Les artistes francophones ne font pas défaut dans les classements. Tout comme l’année dernière, plus de la moitié du top 100 est francophone. Se sont les valeurs sûres telles que Mylène Farmer, Céline Dion, Johnny Hallyday, Indochine et Kyo qui s’en sont chargé mais aussi des nouveaux venus tels que Sinsémilia. Alain Souchon a réussi à atteindre pour la première fois le top 40 de l’Ultratop tandis que Raphael a définitivement percé avec sa « Caravane ».

Une multitude d’artistes R&B avait mis le feu aux classements de 2004. La plupart, tels que K-Maro, Tragédie, Nâdiya et Willy Denzey ont réussi à se maintenir mais leurs tubes n’étaient pas aussi spectaculaires que les précédents. Après quelques années de passage à vide, Lââm réussi un comeback remarqué et signe, grâce à « Petite sœur », son troisième numéro 1.

Aux débuts de l’Ultratop, les comédies musicales françaises cartonnaient dans nos classements. L’an dernier, c’était du passé. En 2005, la comédie musicale « Le Roi Soleil » a fait tourner le vent et Emmanuel Moire nous a offert quelques gros tubes. Reste encore à voir si cette aventure va faire revivre les comédies musicales.

Le top 100 ne compte en général que quelques titres belges ; cette année-ci fut plus productive puisque l’on retrouve Za Boyz, D-Me, DHT, Jumpy, Kamel et Lara Fabian. Le single wallon en faveur du Tsunami s’est également bien défendu mais à dû faire la part belle à la version française.

De nombreux titres dance ont su atteindre les hautes sphères du top 40. David Guetta, Mylo et Infernal se sont bien débrouillés mais c’est surtout Bob Sinclar qui a dominé avec son titre « Love Generation », son plus grand tube jusqu’à présent.

Même si le tube « Obsésion » de Aventura n’a pas été égalé, on ne peut pas dire qu’il n’y à pas eu de tubes de l’été. Il suffit de penser à Papi Sanchez, Papa A.P., Paul Cless et Ritmo Bros. ; ces deux derniers ont d’ailleurs obtenu le même tube avec la même chanson.

Les Pussycat Dolls ont été le nouveau nom le plus remarqué au firmament de la musique pop. L’année pop fut meilleure que l’année passée grâce aux tubes de Jennifer Lopez, Robbie Williams, Gwen Stefani et Daniel Powter. Shakira était également de retour avec un duo latino-américain avec la superstar espagnole Alejandro Sanz.

Les Backstreet Boys ont réussi un honorable comeback et Madonna a signé son premier numéro 1 dans l’Ultratop. « Hung up » est en ce moment toujours à la première place et se retrouve déjà dans le top 10 de l’année.

2005 n’a pas été pauvre en R&B/hip hop/rap. Les valeurs sûres telles que 50 Cent, Will Smith, Black Eyed Peas ont eu la compagnie de nouveaux venus tels que Mario et Rihanna qui a signé cette année l’un des plus gros tubes reggaeton. Ce genre est devenu très en vogue dans de nombreux pays mais n’a, en dehors de Rihanna et de Papa A.P., toutefois pas réussi à imprimer sa marque dans nos classements.

Les duos, très populaires en 2004, se sont limités à Garou & Marilou, Clémence & Jean-Baptiste Maunier et Isabelle Boulay & Johnny Hallyday.

La part des artistes rock s’est stabilisée mais reste faible. Linkin Park et Depeche Mode ont signé un tube. Starsailor a dû en faire un remix dance, Moby ne peut pas vraiment être classé dans le genre rock et la nouvelle sensation James Blunt est plutôt à placer dans le genre pop.

L’an dernier, il y avait moins de 40% de nouveaux artistes dans le top 100, ce qui n’était plus arrivé depuis longtemps. Cette année est en légère augmentation avec 45%.

A signaler que la majorité de ces tubes ont été recensés dans le livre-anniversaire de plus de 600 pages « Ultratop 1995-2005 ». En plus de tous les tubes du top 100 singles, top 100 albums et top 200 airplay flamand et wallon, tu peux y retrouver un aperçu des artistes, tous les numéros 1, tous les classements annuels complets, de nombreux records, des index de titres ainsi que des photos agrémentées de textes. Le livre se trouve à peu près partout.

FLANDRES

SINGLES : TSUNAMI, CRAZY FROG, SCHNAPPI ! NOMBRE RECORD DE PRODUCTIONS LOCALES ! RECORD POUR STASH !



Peu de disques d’or, et donc encore moins de platine, ont été décernés en 2005. L’an passé avait déjà connu une baisse drastique des récompenses qui n’avaient touché qu’un quart du top 100 ; ils ne sont plus que 10 cette année. Malgré cela, le top 2 de cette année a été plusieurs fois platine.

Les artistes du Tsunami 12-12 ont réussi un tube extraordinaire en début d’année et ont ainsi mis la barre très haut pour les tubes suivants. C’est ainsi que pour la troisième année consécutive le numéro 1 du classement annuel est bien de chez nous. Ils sont 5 singles dans le top 10 à être de chez nous. Seule Xandee avait réussi cela en 2001 alors que l’année d’avant marquait tous les records avec 7 singles belges dans le top 10. Le top 100 regroupe d’ailleurs 41 singles belges ; cinq de plus que l’année dernière ce qui nous fait un record absolu. L’année dernière était une année faste pour les singles du concours eurovision. Cette année, ces tubes-là ont fait défaut si ce n’est celui de la gagnante Helena Paparizou, mais cette perte a largement été compensée par la montée des artistes de l’émission Idool et Star Academy. Le single de la Star Academy est resté quatre semaines numéro 1 et termine en sixième position du classement annuel. Les finalistes Katerine et Pim ont sorti de gros tubes, tout comme les Idoles Sandrine, Wouter, Joeri Fransen, Laura ainsi que les valeurs sûres Natalia et Brahim. Hormi le single pour le Tsunami et le single « Fame » de la Star Academy, Joeri Fransen était l’unique Flamand à atteindre le sommet des classements. Sa relative faible position dans le classement annuel est due au fait que son single était déjà numéro 1 fin 2004 et que ses ventes sont donc réparties sur deux années. Grâce aux trois numéro 1 belges, nous restons au même niveau que l’an dernier. Milk Inc., Lasgo, Sylver et leur projets solo ont encore fait le beau temps au niveau de la musique dance, mais on ne peut plus dire qu’ils cassent encore la baraque. Après la percée de Leki en 2004 on a plus vu arriver des artistes R&B. Sandrine et Hadise sont ceux qui nous ont le plus séduit même si Brahim a tout de même retrouvé le chemin des classements. Le single « Sadness » de Stash était déjà haut classé en 2004 et parvient à terminer cette année encore en septième position du classement annuel. Le single s’est arrêté en deuxième position mais a battu le record du single qui est resté le plus longtemps dans l’Ultratop 50. Le record était détenu depuis 1996 par « Missing » de Everything But The Girl. Stash s’est accroché deux semaines de plus avec 33 semaines au total. Ce nouveau record tiendra-t-il également dix ans ? Nous retrouvons également Zornik pour la première fois dans le classement annuel des singles. Ils ont pourtant eu le premier gros tube avec une version dance.

On constate en 2005 aussi plus de tubes néerlandophones d’origine flamande. L’an dernier nous arrivions au chiffre timide de 10 singles pour atteindre cette année le nombre de 15. Comme d’habitude, Clouseau, K3, Gene Thomas et Spring sont à inclure dans ce nombre mais il ne faut pas oublier l’incroyable percée de Laura Lynn. Stijn Meuris a repris avec Monza le titre « Ik hou van u » qu’il chantait il y a dix ans avec le groupe Noordkaap et qui avait atteint à l’époque la 22ème position. Cette année le single est même parvenu au top 10.

Laura Lynn a prouvé cette année qu’il y avait une énorme demande pour de la musique populaire bien que le succès de Frans Bauer nous l’avait déjà démontré au cours de ces dernières années aussi. Frans Bauer qui a également percé cette année avec deux tubes dans le top 10. Il n’y a pas eu de numéro 1 venant des Pays-Bas mais Anouk et De Jeugd Van Tegenwoordig se sont quand même fait remarquer par leurs tubes. >Même si le tube « Obsésion » de Aventura n’a pas été égalé, on ne peut pas dire qu’il n’y pas eu de tube de l’été. Le plus remarqué fut celui de Belle Perez qui avec « Que viva la vida » à signé ainsi le plus gros tube de sa carrière. Les autres sons estivaux nous ont été fournis par Papi Sanchez et Paul Cless.

Alors qu’on était déjà confronté au phénomène flamand Dynamite, l’année 2005 a fortement été dominée par les novelty acts (personnage ou refrain récurrent). Crazy Frog termine ainsi en deuxième position du classement annuel avec « Axel F » qui est resté à la première place pendant douze semaines, ce qui est le record de longévité cette année. La version allemande de Schnappi est resté numéro 1 pendant huit semaines et se retrouve troisième dans le classement annuel. Akon termine également dans le top 10 tandis que la version néerlandophone de Schnappi et Dynamite ont réussi à se trouver une place dans le top 100.

Le nouveau nom le plus remarqué au firmament de la musique pop, n’est autre que celui des Pussycat Dolls. Au niveau pop, cette année a été mieux remplie qu’en 2004 grâce aux tubes des Sugababes, Robbie Williams, Gwen Stefani, Christina Aguilera et Jennifer Lopez. Shakira nous est revenue avec un duo latino-américain avec la superstar espagnole Alejandro Sanz.

Il n’y a pas eu de come-back à proprement parler même si Mariah Carey s’en est mieux tirée que les années précédentes, que Madonna a obtenu son premier numéro 1 dans l’Ultratop et que Stijn Meuris se retrouve pour la première fois en neuf ans dans le top 50 singles.

2005 n’a pas été pauvre en R&B/hip hop/rap. Les valeurs sûres telles que 50 Cent, Will Smith, Black Eyed Peas, Destiny‘s Child et Snoop Dogg ont eu la compagnie de Mario et Rihanna qui a signé cette année l’un des plus gros tubes reggaeton. Ce genre est devenu très en vogue dans de nombreux pays mais n’a toutefois pas réussi à imprimer sa marque dans nos classements. L’an dernier, il semblait qu’une nouvelle mode du R&B français commençait à s’installer mais cela ne s’est pas confirmé cette année puisque seule Nâdiya s’est imposée avec un deuxième tube.

Au niveau dance, tant les groupes belges qu'internationaux ont moins vendu de singles cette année. Les Chemical Brothers furent une agréable exception et Bob Sinclar a signé un tube gigantesque avec « Love Generation ». Le single est toujours numéro 1 et obtient dores et déjà la cinquième place du classement annuel.

La part des artistes rock a également fort diminué. Seul Linkin Park peut dire avoir obtenu un véritable tube. Starsailor et Zornik ont eu besoin d’un remix dance, Moby ne peut pas vraiment être classé dans le genre rock et la nouvelle sensation James Blunt est plutôt a placer dans le genre pop. Son single « You’re beautiful », qui représente la percée la plus remarquée de l’année, est resté cinq semaines en première place et remporte la quatrième place du classement annuel.

L’an dernier, il y avait moins de 40% de nouveaux artistes, ce qui n’était plus arrivé depuis longtemps. Cette année encore nous restons autours des 40%.

A signaler que la majorité de ces tubes ont été recensés dans le livre-anniversaire de plus de 600 pages « Ultratop 1995-2005 ». En plus de tous les tubes du top 100 singles, top 100 albums et top 200 airplay flamand et wallon, tu peux y retrouver un aperçu des artistes, tous les numéros 1, tous les classements annuels complets, de nombreux records, des index de titres ainsi que des photos agrémentées de textes. Le livre se trouve à peu près partout.

Sam Jaspers
Belgique (Flandre) Allemagne Australie Autriche Danemark Espagne Finlande France Italie Norvège Nouvelle-Zélande Pays-Bas Portugal Suède Suisse
nederlandsenglish
LOGIN
MOT DE PASSE
Mot de passe oublié?